Je viens de lire « On being an ally and being called out on your privilege ». Ce texte d’Andrew David Thaler (biologiste des fonds marins), aborde la contradiction entre le fait de se revendiquer « être un allié contre les oppressions » (sexistes, racistes, classistes, colonialistes, « normatifs », etc.) tout en en étant porteur. Par exemple, les hommes proféministes.

On peut en tant qu’hommes proféministes vouloir abolir l’oppression patriarcale, pourtant certaines de nos pratiques découlant de nos privilèges patriarcaux restent invisibles à nos yeux avant d’avoir été confrontés par des personnes les subissant. C’est pourquoi le texte suggère l’analogie de la fly baissée: on ne s’en rend souvent pas compte soi-même, la plupart du temps c’est d’autres personnes qui vont nous le dire. C’est une situation embarrassante, certaines personnes vont trouver ça suffisamment dégoutant au point qu’elles ne seront plus capable de travailler avec nous. Pour agir dans des situations où on se fait « prendre la fly à l’air », le texte propose un mode d’action simple et efficace: (1) on monte sa fly le plus vite possible sans se justifier (le problème n’est pas « pourquoi la personne regardait là », mais plutôt qu’on avait la fly baissée); (2) on remercie la ou les personnes de nous avoir fait le service de nous le dire (car ce n’est pas leur rôle de nous éduquer ou de nous épier, c’est à nous de s’assurer qu’on ne se promène pas la fly ouverte); et (3) on s’ajuste de sorte que notre fly ne s’ouvre pas dans l’avenir (dans le cas de l’analogie, s’acheter une nouvelle paire de pantalon ou réparer sa fly = travailler sur soi). Il termine avec des mises en contexte. Par exemple, comment réagir si on se le fait dire avec beaucoup de colère? Rép.: Faire l’étape 1 à 3. Que faire s’il y a une milice qui patrouille pour trouver les gens qui ont des fly baissées? Rép.: Peut-importe la situation, tant que tu as la fly baissée, fait les étapes 1 à 3.

Évidemment l’auteur rappel que cette analogie simplifie et banalise les relations d’oppressions en les résumant à une fly baissée… Il propose quand même quelques réflexions qui devraient faire avancer les personnes qui se revendiquent « allié » sans associer cette position à une pratique concrète. Il ne suffit pas de s’identifier « allié », mais d’agir en conséquence. Y croire n’est pas suffisant, il faut être un allié concret.

Claude Legault la fly ouverte en entrevue. Malaise n'est-ce pas? Je suis certain qu'il n'a pas fait exprès et aimerait éviter aux gens de son entourage de revivre cette situation. Évidemment, c'est sa responsabilité de ne pas se promener de la sorte. Comment devrait-il réagir s'il se faisait dire qu'il a la fly ouverte? Comment devrait-on réagir si notre fly ouverte était quelque chose de moins drôle, c'est-à-dire un comportement patriarcal? À partir de cette analogie, le texte "On being an ally and being called out on your privilege" suggère une réponse : zippons-la, remercions la personne (tout en sachant qu'il s'agit de notre tâche de s'occuper de nous même), et assurons-nous qu'elle se fermera bien à l'avenir.

Claude Legault la fly ouverte en entrevue. Malaise n’est-ce pas? Je suis certain qu’il n’a pas fait exprès et aimerait éviter aux gens de son entourage de revivre cette situation. Évidemment, c’est sa responsabilité de ne pas se promener de la sorte. Comment devrait-il réagir s’il se faisait dire qu’il a la fly ouverte? Comment devrait-on réagir si notre fly ouverte était quelque chose de moins drôle, c’est-à-dire un comportement patriarcal? À partir de cette analogie, le texte « On being an ally and being called out on your privilege » suggère une réponse : zippons-la, remercions la personne (tout en sachant qu’il s’agit de notre tâche de s’occuper de nous même), et assurons-nous qu’elle se fermera bien à l’avenir.

Donc: on check si notre fly est ouverte.

voici les extraits intégrales question de rendre au texte sa teneur d’origine.

Allow me to explain. Leaving your fly down is embarrassing for you, but, more importantly, it makes those around you uncomfortable. The egregiousness of the offense can vary from relatively innocuous to mortifyingly exposed. Some people may be so upset that they won’t be able to work with you. The longer you leave you fly open, the more upset people will be. And, most importantly, unless you actively check your fly, the only way you know it’s down is if somebody tells you.

Nobody wants to wander around with their fly open and you shouldn’t want to blunder through life with your privilege unchecked. But people aren’t perfect, and you will make mistakes. So how do you respond to being caught with you fly down or called out on your privilege?

Fix the problem. Your fly is down. Zip it up. Don’t make excuses. Don’t go on a long tangent about how you just came out of the restroom and it must have slipped your mind and the zipper on these pants is just not very good. Don’t defensively demand to know why they were looking at your fly to begin with. Don’t ignore this step and move on to the next. Zip up your fly.

Thank them. When someone tells you that your fly is down; when someone calls you out on your privilege, they are doing you a kindness. No one wants the embarrassment of walking around all day with their fly open. No one should want the embarrassment of wandering through life alienating their friends and colleagues through unexamined privilege. Calling this stuff out is hard. It is emotionally draining and it is a constant uphill battle for those of less privilege. A simple thank you is the very least you can do.

Move forward. Now that the immediate offense has been addressed, you need to step back and examine why you left your fly down and what you need to do to repair any relationships that you’ve damaged. Maybe it was fairly minor and all that’s needed is a simple apology. Maybe it was a horrific error and you’ve exposed yourself to a large group, who are now mortified and uncomfortable around you. Maybe there are people who now want nothing to do with you. You need to put the effort into understanding why your actions were so hurtful and what you can do to, if nothing else, avoid repeating the same problematic behavior.

Here’s the thing: It is not the responsibility of the person who told you your fly is down to also take you shopping for new pants. It is not the responsibility of the person who called you out on you privilege to educate you. That is your responsibility. If your friend is willing to help you down that road, that is great, but they are not obligated to do anything beyond telling you your fly is down. The rest is on you.

Advertisements