Je viens d’écouter cette conférence anglaise organisée par la branche berlinoise de la FAU, une petite organisation anarcho-syndicale allemande. Je vous invite à faire de même si vous vous intéressez un tant soit peu à ce type d’action ouvrière.

bildÇa me rappelle fortement le monde d’action de la IWW. Peut-être à la différence que la IWW n’utilise pas la présence actif d’avocats lorsque vient des conflits pour appuyer leur démarche, le militant qui parle tout au long de l’heure de cette présentation démontre bien la base du mode d’action basé sur la solidarité organisée entre des travailleurs prôné par la IWW. Il fait d’ailleurs référence à la fameuse brochure « How to fire your boss » écrit par la IWW, qui suggère des modes d’actions propre à ce syndicat. Le conférencier qui était aussi membre de l’organisation anarcho-syndicaliste suédoise SAC avant d’arriver à Berlin, termine avec une note historique sur les lois syndicales en Allemagne. Elles seraient restées les mêmes depuis la fin des années 1930! et la FAU aurait été le seul syndicat a avoir été interdit depuis le temps de Hitler… Une des raisons pourquoi la FAU est toujours resté une petite organisation selon lui.

Il s’agit d’une conférence très « relax » sous forme de témoignage d’un militant. C’est d’ailleurs une force de ce modèle d’action que de se baser sur des exemples vécus très pratico-pratiques pour démontrer l’efficacité -et la simplicité!- de leurs actions. De quoi donner espoir que même avec un minimum d’infrastructure syndicale, le partage des expériences vécues lors de conflits, une volonté de défendre ses droits et un esprit de solidarité peuvent triompher là où les modes d’action des centrales n’auraient probablement pas fonctionné (ne sachant pas trop comment régler le problème autrement que par des procédures bureaucratiques et légalistes).

Advertisements