À propos du viol ~ Carte postale ouverte aux camarades de la CNT

Je reblogue ce texte pour information sur les débats et l’importance de la question soulevée. La proposition de créer une commission inter-organisation me semble très constructive.

Lignes de force

Lors du concert de clôture du festival de la Confédération nationale du travail (CNT), le 1er juillet dernier à Montreuil, le chanteur du groupe Sidi Wacho a fait une déclaration en scène, probablement mal comprise par beaucoup des personnes présentes, et mal accueillie par d’autres. En substance : « Alors la CNT, il va falloir régler vos problèmes entre vous, parce que sinon on ne pourra plus venir jouer pour vous ! »

Des débats, souvent vifs, s’engagèrent entre militant·e·s pour savoir si l’attitude du groupe – accepter de venir et d’être payé pour ça – puis faire une déclaration critique et publique était moralement acceptable ou au contraire condamnable… Une vraie fausse question !

À quoi faisait donc allusion le chanteur de Sidi Wacho ?

À une histoire sordide, que la CNT (en tant qu’organisation nationale au moins) a laissé pourrir deux ans durant, prétendant aujourd’hui – à tort – qu’elle est « réglée ».

En août 2016, un militant…

View original post 1 764 autres mots

Advertisements

Levée de fonds pour des anarcho-syndicalistes du Bangladesh

Mots-clés

, , , ,

85927f81f5d745ea8927fc17423d9c01

Visitez le site suivant pour lire l’appel en anglais et/ou contribuer financièrement.

https://fundrazr.com/41M866?ref=sh_77I2P5_ab_6udVWglxPwm6udVWglxPwm

À nos frères et sœurs à l’étranger,

Nous, du syndicat des travailleurs-travailleuses de la Fédération anarchosyndicaliste du Bangladesh, avons répondu à la suggestion de certains camarades américains d’utiliser des collectes de fonds en ligne pour nous aider à développer notre mouvement au Bangladesh.

(Les principes officiels de notre fédération sont disponibles ici: https://libcom.org/node/62821)

Beaucoup de ressources qui sont facilement acquises dans d’autres pays sont très difficiles ou presque impossibles à acquérir ici étant donné que le Bangladesh est l’un des pays les plus pauvres du monde.

Nous souhaitons utiliser l’argent de la collecte de fonds actuelle pour développer une infrastructure de communication pour notre travail d’organisation. Les fonds restants seraient dépensés selon la discrétion de nos membres pour les efforts nécessaires, y compris l’éducation, les campagnes syndicales, les possibilités de coopération, le transport et la nourriture.

Notre mouvement se développe actuellement dans tout le pays. L’amélioration de notre infrastructure de communication nous aiderait dans nos activités d’organisation dans plus de dix sections locales que nous avons déjà établies et dans différentes industries dans lesquelles nous nous trouvons actuellement.

Nous essayons actuellement de rejoindre l’IWA-AIT, et nous souhaitons rejoindre nos luttes avec les opprimés du monde entier jusqu’à ce que nous atteignons le triomphe de la liberté universelle.

Merci pour votre solidarité.

Fédération anarchosyndicaliste du Bangladesh
Sylhet, Bangladesh
Mai 2018

Forum | Cahier de textes / Reading notebook

Le forum sur l’intersectionnalité et l’anarcho-syndicalisme aura lieu le samedi 28 avril en après midi. Voici les textes du cahier de réflexion que nous distribuerons prochainement à différents endroits de Montréal.

CEDAS-ASCED

Voilà enfin la compilation des textes soumis et suggérés pour le forum. La date officielle est le samedi 28 avril en après midi. Plus de détails à venir.

Here is at last the list of submitted and suggested texts for the forum. The officiel date is Saturday April 28 in the afternoon. More information to come.

Intersectional pan-unionism by IRESMO
//
Le pan-syndicalisme intersectionnel par IRESMO

Texte de F. Jones / F. Jones’ text

Commentaire anonyme / Anonymous comment

Anarcho-syndicalist Trans-Feminism by Piper Tompkins

Lectures additionnelles / Further readings

View original post

Nouveau au DIRA – Le congrès anarchiste d’Amsterdam 1907 -2007: un siècle d’anarcho-syndicalisme

Bibliothèque DIRA

Voici un nouveau livre obtenu par le DIRA suite à un don du Collectif d’éducation et diffusion anarcho-syndicaliste  :

Le congrès anarchiste d’Amsterdam 1907-2007 : un siècle d’anarcho-syndicalisme2007, 247 p.

Éditions du temps perdu

Le congrès qui se déroula à Amsterdam du 26 au 31 août 1907, peut-être considéré comme le premier Congrès anarchiste international. D’une ampleur certaine (une vingtaine de pays d’Europe, d’Amérique du Nord et du Sud) et réunissant des personnalités renommées (Malatesta, Rocker, Fabbri, Monatte, Cornelissen, Emma Goldman, Schapira…), ce congrès marque l’histoire de la pensée anarchiste notamment grâce à ses débats sur l’organisation et le syndicalisme.

Après avoir resitué le congrès dans son contexte historique, Ariane Miéville présente les enjeux, rappelle les pensées de Sorel, Malatesta, Cornelissen et Monate pour éclairer ces débats.

Gaetano Manfredonia se propose de revenir sur ce postulat et s’attache à montrer que Monatte et Malatesta représentent plutôt de…

View original post 121 autres mots

Nouveau au DIRA – Les anarchistes et la Commune de Paris

Bibliothèque DIRA

Voici un nouveau livre obtenu par le DIRA suite à un don du Collectif d’éducation et diffusion anarcho-syndicaliste  :

Les anarchistes et la Commune de Paris.
Jean-Philippe Crabé, 2010, 126 p.

Éditions du temps perdu


Un siècle d’idéologie marxiste a gommé beaucoup de l’esprit libertaire qui régna durant la Commune. Les anarchistes eux-mêmes savent souvent peu de choses sur les liens qui les unissent à cette expérience. Nous n’avons pas la prétention d’exposer ici un travail exhaustif sur la Commune, nous souhaitons simplement nous interroger sur ces liens. En quoi les anarchistes ont inspiré la Commune, comment et pourquoi ont-ils eu de l’influence pendant cette révolution, quelles traces la Commune a-t-elle laissée dans leur histoire.

View original post

Nouveau au DIRA – Ni Dieu, ni maître, ni mari

Bibliothèque DIRA

Voici un nouveau livre obtenu par le DIRA suite à un don du Collectif d’éducation et diffusion anarcho-syndicaliste  :

Ni Dieu, ni maître, ni mari.
Femmes, ouvrières et anarchistes a Buenos Aires (1890-1920)

Hélène Finet, 2009, 46 p.

Éditions du temps perdu

La question des femmes et du féminisme est un thème

fondamental dans la constitution de l’identité ouvrière argentine de la fin du XIXème siècle, et ce sont les anarchistes qui les premiers ont débattu du sujet en dénonçant l’exploitation des femmes, qu’elle se manifeste sur le plan du travail ou qu’elle apparaisse dans leurs rapports de domination avec les hommes.

Abordant des questions aussi polémiques que l’institution matrimoniale, le sexisme et l’amour libre, les militantes anarchistes de la fin du XIXème siècle, impliquées dans le mouvement ouvrier anarchiste argentin, la FORA, ont eu une influence prépondérante dans l’évolution de la pensée libertaire argentine. Dans ce petit livre…

View original post 34 autres mots

Nouveau au DIRA – L’Association Internationale des Travailleurs 1922-1936

Le DIRA, bibliothèque anarchiste située au dessus de la librairie anarchiste L’Insoumise sur le boul. St-Laurent à Montréal, vient d’obtenir une copie de ce livre, suite à un don de notre collectif anarcho-syndicaliste.

Bibliothèque DIRA

Voici un nouveau livre obtenu par le DIRA suite à un don du Collectif d’éducation et diffusion anarcho-syndicaliste  :

Il s’agit de l’histoire de 1922 à 1936 de l’Association Internationale des Travailleurs fondée en 1922 à Berlin. À ne pas confondre avec la première internationale fondée en 1864 à Londres aussi appelée Association Internationale des Travailleurs.

L’Association Internationale des Travailleurs 1922 – 1936.

François Guinchard, 2012, 382 p.

Éditions du temps perdu

La publication du texte qui suit est d’une importance capitale pour plusieurs raisons, entre autre sa rigueur historique, son analyse idéologique, et la présentation d’une documentation organique qui a été très peu publiée. Mais l’essentiel de ce texte réside dans l’énorme contribution qu’il constitue pour notre mémoire, celle des exploité/es de tous les temps, et celle des travailleur/euses de sensibilité libertaire qui ont constitué et qui constituent encore l’Association Internationale des Travailleurs.

View original post

Soutenance de thèse de F. Guinchard sur l’histoire de l’A.I.T. de 1939 à 1990 (extraits)

Voici des extraits de la soutenance de thèse de François Guinchard.

Celui-ci a écrit son mémoire sur l’histoire de l’A.I.T. de 1922 à 1936. Il a été publié aux Éditions du temps perdu en 2012. Ce livre sera bientôt en vente à L’Insoumise et aussi disponible pour emprunt au DIRA.

7_couverture

Espérons que la présente thèse sera à son tour publiée.

_____________________

Ce texte reprend celui de la soutenance de la thèse L’Association internationale des travailleurs après la Révolution espagnole (1939-années 1990). Principes, tactiques et finalités anarcho-syndicalistes : crise permanente et résurgences marginales, qui s’est déroulée à l’université de Bourgogne le 20 novembre 2017.

[…]

Le 20 novembre est une date incroyablement symbolique, du point de vue du sujet dont nous allons traiter. En effet, le 20 novembre 1936, à Madrid, mourrait Buenaventura Durruti, le héros anarchiste espagnol, et le même jour disparaissait José Antonio Primo de Rivera, fils de l’ancien dictateur et fondateur de la Phalange. Deux semaines auparavant, quatre anarchistes réalisaient le paradoxe d’intégrer le gouvernement de la seconde République espagnole. L’ironie du calendrier veut encore que ce soit un 20 novembre, en 1975, que Francisco Franco meurt dans son lit, après avoir exercé près de quarante ans de dictature.

Au-delà des coïncidences, voilà de quoi faire sentir à quel point l’histoire de l’anarcho-syndicalisme est hantée par le spectre de l’Espagne. Rudolf Rocker, membre fondateur et figure emblématique de l’Association internationale des travailleurs (AIT), écrit d’ailleurs dans ses mémoires : « C’est un fait qu’avec la défaite de la guerre civile espagnole, au cours de laquelle notre mouvement a joué un rôle si héroïque, s’est scellé aussi le destin de l’AIT ». Ma thèse s’attache, si l’on peut dire, à tester cette hypothèse.

[…]

Ainsi, mon mémoire traite de l’AIT avant l’éclatement de la guerre civile d’Espagne. L’histoire qu’il retrace est résumée en introduction de ma thèse, et touche essentiellement à la transition d’une partie du mouvement syndicaliste révolutionnaire vers l’anarcho-syndicalisme, dans le contexte de la montée en puissance du communisme bolchevique puis des fascismes.

[…]

L’étude d’un mouvement international dans sa globalité amène à s’intéresser à une multitude d’acteurs, de faits, de discours, de conflits et de situations, sans pouvoir les décortiquer de manière aussi approfondie qu’ils le mériteraient. Je puis assurer que le sentiment de frustration que cela produit est au moins aussi fort chez l’auteur que chez le lecteur.

[…]

Le parcours de [Renée Lamberet], tout comme celui de Federica Montseny, parmi d’autres, atteste en tout cas que des femmes ont pu exercer d’importantes responsabilités au sein du mouvement anarcho-syndicaliste. Néanmoins, ceci ne doit en aucun cas occulter le fait que l’AIT, durant la période étudiée, a négligé de réfléchir et de débattre des rapports de genre, que ce soit les problèmes spécifiques de la main d’œuvre féminine, l’exploitation du travail que constitue la répartition des tâches domestiques, ou le cas des comportements et situations discriminatoires au sein même de l’organisation.

[…]

Au terme de cet examen, on peut donc estimer que Rudolf Rocker avait vu juste en affirmant que la défaite de la Guerre d’Espagne scellait le destin de l’AIT, au sens ou depuis lors elle tend à ériger les collectivisations de l’été 1936 en un modèle universel qu’elle peine à adapter à la modernité, et à vivre dans l’obsession de se prémunir contre les erreurs ou dérives apparues à cette occasion ; au sens enfin ou elle n’a jamais su terminer ni dépasser le conflit qui en découle quant à l’articulation entre principes libertaires et pratiques syndicales.

« Qu’est-ce que l’anarchisme ? » – Collectif

Qu'est-ce que l'anarchisme011

Extrait de la brochure « Qu’est-ce que l’anarchisme – Collectif – Éditions Du monde libertaire ». Cliquez ici pour télécharger la brochure complète.

Qu’est-ce que l’anarchisme ?

Donner un aperçu, même sommaire, de la pensée anarchiste et des pratiques libertaires en quelques pages, n’est sans doute pas une tâche aisée. Cela tient d’une part au fait que l’on ne peut pas, dans le cas de l’anarchisme, ramener toutes ses manifestations à l’activité d’un seul théoricien ou d’un seul groupe et, d’autre part, qu’elles sont loin d’être l’expression d’une idéologie figée. Lire la suite